Avec l’émergence et l’évolution du digital, les consommateurs sont devenus de plus en plus exigeants et intransigeants, obligeant les marques à s’adapter en pensant les moindres détails. Cela passe par le produit et le service en lui-même mais aussi par le parcours et l’expérience utilisateur sans faille et sans couture. C’est ce que l’on appelle, l’user experience (UX). Mais en quoi cela consiste exactement ?

L’UX Design, qu’est-ce que c’est ?

Quoi que le terme soit encore un peu flou pour celui qui ne s’y connait pas plus que ça en informatique, l’UX tient une importance capitale dans le monde l’entreprise. L’UX design ou « design de l’expérience utilisateur » répond aux attentes d’un utilisateur par anticipation. Pour se faire, l’UX designer prend en compte les réponses et les perceptions de l’usage d’un produit, d’un service ou d’un système afin de l’améliorer. Il rassemble le marketing, le visuel, les fonctionnalités pour créer un ensemble cohérent.

Prenons l’exemple d’une bouteille de ketchup. Lorsque l’on parle de « designer l’expérience », c’est aller plus loin que le simple design d’une bouteille standard. Comment rendre son utilisation plus pratique et faire en sorte de ne pas gaspiller une grande quantité de sauce qui resterait collée au fond de la bouteille ? En allant plus loin que l’apparence du produit, les marques ont réussi à penser intelligemment une bouteille pratique et ainsi créer une bonne expérience chez son consommateur.

ux design ketchup

L’UX Design englobe ainsi autant l’architecture de l’information, le webdesign, le design de l’interface que l’expertise des usages. Concrètement l’UX designer est une sorte de « super-expert » maîtrisant de nombreux domaines : informatique, marketing, stratégie et communication.

L’UX Design, les origines

Bien que le terme « UX » fut adopté et conceptualisé à la fin des années 1980, l’expérience utilisateur est au cœur de la réflexion des marques depuis des dizaines d’années. En 1940, déjà, l’usine Toyota testait l’UX destinée à améliorer l’efficacité de la production de leurs voitures. Ces prémices posent la base de la réflexion de ce que représente les relations entre l’homme et la machine. Quelques années plus tard, Henry Dreyfus, un designer américain, publie le livre « Designing for the people« . Un ouvrage qui propose une approche scientifique de la dimension de plaisir utilisateur et utilité.

design contre expérience

Il faut cependant attendre 1988 pour que la base de l’UX soit posée avec l’ouvrage fondateur de l’UX design, « The Design of everyday things« , de Donald Norman. Le psychologue américain donne une dimension psychologique à l’UX en plaçant au centre l’émotion. Dans son ouvrage, il conceptualise l’UX uniquement autour des besoins réels de l’utilisateur.

Au début des années 2000, Jesse James Garrett formalise les différentes composantes de l’expérience utilisateur sur le web dans son livre “The Elements of User-Experience”. L’ouvrage fait partie depuis des grands classiques de l’UX design car il permet d’avoir une vue d’ensemble claire de cette thématique dans le digital.

Quelle est la différence entre l’UX et l’UI ?

L’UX Design (User Experience Design) désigne l’expérience utilisateur alors que l’UI (User Interface Design) évoque le design de l’interface utilisateur. Prenons l’exemple d’une souris d’ordinateur. Sa forme et son esthétisme relève de l’UI tandis que le côté pratique et facile d’utilisation relève de l’UX. Pour faire simple : l’UI se résume à l’esthétisme du produit tandis que l’UX fait appel à votre esprit critique, ce que vous pensez du produit que vous utilisez.

difference UX UI

La différence entre le design d’interface et d’expérience. © Wassai Estudio Creativo

Quelle est l’importance de l’UX design ?

« L’UX (user experience) devient capitale dans un monde à la fois de plus en plus concurrentiel et data-driven. En effet, l’utilisation systématique des données permet aujourd’hui de réaliser des expériences digitales au plus proche des attentes des utilisateurs. Je prends souvent pour exemple l’eye-tracking : absolument inaccessible il y a encore quelques années, toute interface digitale peut aujourd’hui vérifier le parcours visuel de ses prospects et adapter son site en fonction des résultats, le tout pour une poignée d’euros.

Cette tendance d’amélioration continue des interfaces s’impose face à la frivolité des prospects, aujourd’hui extrêmement exigeants. Un utilisateur perdu dans les premières secondes de son expérience est probablement un utilisateur qu’on ne reverra plus ! Il serait irresponsable de ne pas exploiter les quantités importantes de données récoltées aujourd’hui. »

Réponse extraite de l’nterview d’Emilien Nizon, CPO de Le Petit Martin (plateforme de création de chatbots à destination des RH) et intervenant à #SUPDEWEB.

Marie Bloeme

Article précédent Article suivant