Avoir des compétences professionnelles est une chose. Savoir gérer ses émotions et avoir un bon relationnel en est une autre. Désormais, avoir les meilleures notes à l’école ne suffit plus pour être un bon professionnel. En effet, quel intérêt pour l’entreprise de recruter un élément bon uniquement sur papier si personne n’aime travailler avec lui ? Qu’est-ce que les soft skills et en quoi sont-ils importants sur votre CV ?

Les soft skills vont au-delà de la méthode appliquée durant toute la scolarité. Aujourd’hui, les entreprises sont à la recherche d’une autre forme d’intelligence, au-delà du savoir-faire, c’est le savoir-être qui est de plus en plus recherché. A côté des hard skills (c’est-à-dire les compétences techniques) apprises à l’école, ce sont les qualités humaines, relationnelles qui sont de plus en plus valorisées. En d’autres thermes, ce qui compte désormais sont les compétences que l’on n’apprend pas à l’école mais que l’on utilise tous les jours. Les scientifiques diraient que les compétences recherchées dépendent plus du cerveau droit que du cerveau gauche (cerveau gauche plus analytique et cerveau droit plus intuitif).

En réalité, tout le monde possède des soft skills plus au moins développés. C’est une qualité souvent associée au domaine de l’intelligence émotionnelle. Par exemple, votre façon de communiquer avec les autres, d’écouter, d’imaginer, de cultiver vos qualités humaines, d’être intuitif… Bref, votre personnalité. Ce sont les caractéristiques personnelles qui sont les plus intéressantes pour les entreprises. Votre personnalité et votre valeur ajoutée.

hard soft skills

Les différences entre hard et soft skills selon le site The Balance.

Des compétences pour l’agilité de l’entreprise

Une étude menée par le World Economic Forum dans 15 pays dévoile que plus de 70 % des employeurs pensent que les soft skills sont aussi importantes que les hard skills. Le tout combiné permet de produire un travail spécifique de grande qualité simplement parce qu’elles permettent une meilleure collaboration entre collègues techniquement compétents. Toujours selon cette étude, la liste des soft skills indispensables diffère en fonction des pays mais comprend des des éléments communs comme :

  • savoir résoudre des problèmes complexes
  • avoir une pensée critique
  • être créatif
  • gérer des équipes
  • avoir une ntelligence émotionnelle
  • savoir prendre des décisions
  • avoir le souci du service client
  • savoir négocier
  • avoir une souplesse cognitive

Plus généralement, les soft skills les plus recherchées sont celles qui vont créer une bonne dynamique de groupe dans les équipes et d’être efficace.

Comment évaluer vos soft skills ?

C’est là que le métier de recruteur prend tous son sens ! Hormis l’importance du CV ou de la lettre de motivation qui permettent d’évaluer les compétences techniques, l’attitude et le comportement du candidat devraient primer davantage. Les entreprises devraient également se tourner vers des techniques déjà employées dans les cabinets de recrutement afin d’affiner au mieux la mise en valeurs des soft skills. De plus, avec l’ère du digital, les exercices de mise en situation virtuelle seront de plus en plus employer pour évaluer au mieux ces nouvelles compétences.

Marie Bloeme

Article suivant