Et si une politique RSE était un passage obligatoire pour les marques ? La responsabilité sociétale des entreprises n’est plus seulement un état d’esprit mais une transformation indispensable, selon Caroline Darmon, directrice RSE chez Publicis Conseil. 

Pourquoi ouvrir un département spécifique RSE chez Publicis Conseil ?

Caroline Darmon. Pour nous, aujourd’hui, la révolution RSE est aussi importante — voire plus — que la révolution digitale que les entreprises ont eu à vivre. Intégrer la RSE dans notre stratégie d’entreprise était donc devenu indispensable. Et parallèlement, on se devait également en tant qu’agence conseil en communication d’accompagner nos clients sur cette nouvelle transformation tout comme on le fait sur la transformation digitale. A partir de là, c’est devenu une évidence de créer ce département que nous avons lancé en 2015.

Caroline Darmon RSE Culture Formations

Quelles sont les missions de ce département ? Comment accompagnez-vous les marques dans ce tournant organisationnel et cette gestion de la marque ?

Caroline Darmon. Nous avons structuré nos actions autour d’un programme : le « Positive Change Programm ». L’objectif est d’aider l’agence et nos clients à leader le changement positif/responsable. Ce programme est ensuite développé particulièrement sur nos deux parties prenantes principales : nos collaborateurs et les clients.

En interne, nous avons trois axes forts de développement : 1) le bien-être en entreprise, indispensable quand on est une entreprise de service où le stress fait partie de notre quotidien ; 2) le changement de regard sur le handicap et 3) l’accompagnement en pro bono et mécénat de compétences d’associations et ONG.

Pour nos clients, il s’agit de les accompagner pour certains sur leur stratégie RSE en amont, de l’intégration de plus en plus de la RSE dans le purpose de marque jusqu’à l’incarnation dans les campagnes de communication. Nous les accompagnons en nous appuyant sur des process et des outils comme des workshop « nudge for good » sur certaines problématiques (le recyclage ou les économies d’énergie). Nous travaillons aussi de façon très proche avec certaines parties prenantes comme WWF ou les Chiennes de garde.

Et puis nous avons mis en place un process d’éco-communication qui permet  de faire des campagnes de communication de façon plus responsable en ayant aussi au niveau de nos métiers de communicants le moins d’impact sociétaux et environnementaux possible.

Publicis Conseil a obtenu le Label RSE Agences Actives. Qu’est-ce que c’est ?

Caroline Darmon. Le Label RSE Agences Actives est un label co-créé par l’AACC (l’Association des Agences Conseil en Communication) et l’Afnor en 2018. Ce label mesure le niveau de maturité des agences en RSE. Sa particularité est d’être entièrement dédié et donc adapté aux métiers de la communication, ce qui n’était pas le cas jusqu’alors. On se retrouve en effet parfois à répondre à des questionnaires non adaptés à nos métiers. Une question récurrente par exemple est : quel habit de sécurité mettez-vous en place pour vos collaborateurs ? Typiquement quelque chose qui ne correspond pas à nos métiers !

Pour rentrer un peu dans le détail, les 4 grands thèmes au sein de ce label recouvrant l’ensemble des enjeux et activités du secteur de la communication sont : 1) vision et gouvernance, 2) réalisation des prestations, 3) ressources humaines et aspects sociaux et 4) impact environnemental de l’agence.

Etait-ce important pour Publicis Conseil d’obtenir ce label ?

Caroline Darmon. Pour nous, l’impact est double. C’est d’abord en interne, la fierté de tous les collaborateurs que l’agence soit reconnue par son implication RSE très forte et ceci au meilleur niveau — nous avons obtenu 3 étoiles, le niveau maximal, en seulement trois ans d’existence du service ! En externe, ce label valide et légitimise vraiment notre expertise RSE  auprès de nos clients et auprès de nos autres parties prenantes comme les media ou ONG.

Quel est le rapport des marques avec la RSE ? Ont-elles toutes opéré une transformation ?

Caroline Darmon. Cette transformation est juste incontournable aujourd’hui pour les entreprises et celles qui ne la prendront pas, seront rapidement dépassées. Ce qui la rend incontournable est simplement le fait qu’aujourd’hui les consommateurs prennent en considération dans leur quotidien les problématiques sociétales et environnementales. Ils ont compris notamment que l’acte d’achat pouvait être un acte citoyen en choisissant des marques et entreprises qui s’engagent. Sans parler du contexte sociétal que nous vivons, particulièrement depuis la COP 21. Bref, la RSE est un véritable levier pour les entreprises en termes de préférence de marque, de réputation, de fidélisation, de business, de performance en bourse et même de recrutement. Je vais me répéter mais « il n’y a plus le choix » !

Selon une étude IPSOS et OPENMIND KFE, trois quart des personnes pensent que leur entreprise mène une politique RSE engagée pour avoir une bonne image. La RSE se limite-t-elle à la réputation ?

Caroline Darmon. Heureusement que non ! Ce sont tous les leviers que je viens de citer et de nombreux autres encore que la RSE amène à l’entreprise. Quand on voit des entreprises comme Mattel avec la marque Barbie ou Carrefour récemment qui mettent au cœur de leur purpose un engagement RSE fort, entraînant une transformation complète du modèle de l’entreprise, on comprend que cela ne se limite pas à l’image et que cela peut même aller jusqu’au sauvetage d’une entreprise comme ce fut le cas pour La Camif.

Et derrière tout ça il y a également une vérité simple plus globale : pour arriver aux Objectifs de Développement Durable (les ODD) de 2030 fixés il y a 3 ans, le budget annuel estimé par la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce Et le Développement) est entre 5 000 et 7 000 milliards de dollars d’investissements annuels. Ce ne sont clairement pas les gouvernements qui vont y arriver seuls, les entreprises sont indispensables pour leur bonne réalisation. Bonne nouvelle, elles sont de plus en plus à l’avoir compris !

Propos recueillis par Mélodie Moulin

Article précédent Article suivant