Le média social Twitter a annoncé la fermeture définitive dans quelques mois de l’application Vine. Une déclaration qui tombe en même temps qu’une cure d’austérité avec le licenciement de 9% des effectifs.

Ça ne tourne plus rond pour l’application Vine, la plate-forme qui permet d’enregistrer des vidéos de 6 secondes, façon gif. Le média social, racheté par Twitter fin 2012, a annoncé le 27 octobre 2016 sur le site Medium sa fermeture définitive en précisant que les vidéos mises en ligne ne seront pas supprimées. Les internautes pourront toujours profiter des « vidéos incroyables qui ont été réalisées » et les télécharger sur le site web. Pour le moment, aucune modification n’a été opérée, Twitter souhaitant faire les choses dans les règles de l’art. Vous serez donc averti dès qu’un changement aura lieu.

Twitter a annoncé la fermeture prochaine de Vine

Twitter a annoncé la fermeture prochaine de Vine

Si Twitter ne précise pas les raisons de cet abandon, l’annonce tombe alors que le média social est en pleine difficulté financière et souhaite « se concentrer sur l’essentiel de [ses] activités », Vine n’en faisant apparemment pas partie. Mauvaise passe donc pour l’entreprise dont les opportunités de rachat semblent compromises. La veille, l’entreprise déclarait licencier 9 %  de ses effectifs notamment dans les départements de la vente, du marketing et des partenariats.

L’annonce de la fermeture de l’application a ému de nombreux utilisateurs qui ont exprimés leur tristesse sur Twitter. Rus Yusopov, co-fondateur de Vine, a été jusqu’à partager sa rancœur :

Retour sur les trois ans de Vine

Mis en service en 2013, Vine est considéré comme précurseur en matière de création de vidéos sur Internet. Il a connu un vif intérêt dès ses débuts et compte aujourd’hui 200 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Lieu de créativité débridée, on peut trouver sur la plate-forme des thèmes multiples (sport, humour, musique, opinion, information). Certaines vidéos eurent un tel succès que leurs auteurs sont devenus aujourd’hui de véritables stars, à l’image de Zach King ou encore du Français Jérôme Jarre. Le média social a du cependant faire face à une forte concurrence avec Instagram, YouTube et plus récemment Snapchat et n’a pas su trouver son système économique. Rappelons que la plate-forme ne comportait aucune publicité.

Pour le plaisir, voici une sélection subjective des Vines qui ont marqué l’histoire courte mais intense de l’application :

Lady Gaga bouscule Leonardo di Caprio

Le lama heureux

Michelle Obama vente les bienfaits du navet

L’un des chiens les plus populaires de la toile

Les farces de Jérôme Jarre

L'horrible attaque des œufs

Le goûter version Packman

Une idée lumineuse

Voir notre dossier sur le Digital

comprendre enjeux transformation digital culture formations

En savoir plus
Article précédent Article suivant