L’association de presse France Japon ouvre la 41e édition du Prix Robert Guillain Reporter au Japon. Deux candidats recevront une bourse pour réaliser un reportage dans le pays asiatique.

En 40 ans, 75 Français ont pu partir au Japon pour réaliser des reportages grâce au Prix Robert Guillain. Et si vous étiez le 76e ? Pour obtenir cette bourse et saisir cette occasion unique, il suffit de postuler au Prix Robert Guillain, organisé par l’association de presse France Japon (APFJ). Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 6 juin 2018.

Qu’est-ce que le Prix Robert Guillain ?

Prix Robert Guillain APFJ

Le Prix Robert Guillain a été créé en 1977 par l’AFPJ pour envoyer en reportage des jeunes journalistes au Japon. Chaque année, le jury constitué des membres de l’association et de ses partenaires (Japan Airlines, Japan Railways Group, l’ambassade du Japon en France et la Maison de la culture du Japon à Paris) attribue deux bourses pour un séjour d’un mois composé d’un billet AR, un rail pass en classe ordinary et une somme de 1 800 €. Cette bourse est ouverte aux étudiants en journalisme et aux jeunes journalistes, de nationalité française, âgés de 18 à 35 ans.

Comment participer au Prix Robert Guillain ?

Vous avez jusqu’au 6 juin pour envoyer à l’association votre dossier de candidature. Ce dernier doit être composé d’un exposé de 4 pages maximum pour expliquer votre projet de reportage au Japon écrit et audiovisuel et de votre CV (le tout en 8 exemplaires).

Japon prix Robert Guillain reportage Culture Formations

Les deux lauréats recevront une bourse pour un séjour d’un mois au Japon, comprenant un billet AR, un rail pass et 1 800 €, pour réaliser leur reportage. (Sur l’image : Shirakawa xiang, un village japonais)

Les sujets peuvent être très variés, puisqu’il n’y a aucune contrainte concernant la thématique : les mangas, la peine de mort, l’importance du travail, la place des femmes, la relation avec le nucléaire, la ponctualité des trains sont autant de sujets possibles à traiter. Pour vous donner des idées, Fabienne Esmiol, la première lauréate, a réalisé un reportage sur les débouchés des produits français dans les plus grands magasins japonais. L’année dernière, Margot Garnier s’est penchée sur la marchandisation du sacré comme une solution pour lutter contre la fermeture des temples. Nous vous invitons à lire les conditions exactes sur le site de l’APFJ.

Qui est Robert Guillain ?

Robert Guillain journalisteRobert Guillain était un reporter français, correspondant en Asie pendant près de 40 ans. Il a commencé sa carrière en 1934 à l’agence Havas (aujourd’hui AFP) et rejoint Le Monde en 1947. Après trois ans à Londres, il est envoyé en Chine pour couvrir le début de la guerre sino-japonaise. Il est notamment l’un des rares occidentaux à vivre la Seconde Guerre mondiale à Tokyo, où il raconte dans ses carnets les horreurs des bombes américaines tombées sur la capitale puis le désastre causé par les deux bombes atomiques. Il couvre pour le quotidien Le Monde les guerres de Corée et d’Indochine. Cet amoureux du Japon prend sa retraite en 1976 et revient en France sans jamais oublier le pays qu’il a analysé pendant des années.

Mélodie Moulin

En savoir plus sur le monde du journalisme

evolution journalisme ecole devenir journaliste orientation culture formations

Découvrez nos dossier sur le secteur
Article précédent Article suivant