D’après une étude publiée par l’ACSEL, la Caisse des Dépôts et La Poste, plus de trois Français sur cinq ne font pas confiance au numérique. Une information paradoxale quand on sait que 83 % d’entre eux l’utilisent régulièrement.

37 %. C’est la proportion de Français qui affirment avoir confiance dans le numérique d’après la 5e édition du Baromètre de la confiance des Français dans le numérique commandée par l’ACSEL (hub de la transformation digitale), la Caisse des Dépôts et La Poste. Un chiffre historiquement bas. Cette étude réalisée en septembre 2016 par Harris Interactive met en évidence un paradoxe : tandis que les Français sont de plus en plus nombreux à se connecter à Internet (83% dont 87 % se connectent quotidiennement), ils lui font de moins en moins confiance (-3 points en 18 mois).

Pour Muriel Barnéoud, présidente de Docapost, filiale du groupe La Poste, « cette nouvelle édition du Baromètre marque une véritable prise de conscience des Français quant à l’usage et la sécurité de leurs données personnelles. Le privacy devient une question centrale de l’économie numérique à laquelle les institutionnels et les grands acteurs du numérique doivent répondre ».

Les réseaux sociaux inspirent le moins confiance

Seulement 28 % des Français ont confiance dans les réseaux sociaux

Seulement 28 % des Français ont confiance dans les réseaux sociaux

Par crainte d’une utilisation abusive de leurs données personnelles, ce sont aux réseaux sociaux que les Français font le moins confiance (28%, -15 points). 81 % des personnes interrogées se disent gênées par l’utilisation commerciale des données personnelles exploités par les médias sociaux et 45 % redoutent que leurs informations soient consultées par une tierce personne. Autre service qui perd en popularité : le e-banking (61% des sondés font confiance à ce système bancaire en ligne, soit -11 points). Les internautes redoutent notamment le piratage et l’usurpation d’identité, en hausse notable.

Parmi les bons élèves, l’e-administration domine le classement avec un taux de confiance à 75 % (+8 points), le e-commerce gagne 14 points (58%), la consommation collaborative en récupère 11 (55 %) et le cloud monte de 6 points (41%).

Les stratégies de protection des données

Pour éviter tous problèmes intempestifs, les stratégies d’évitement s’intensifient. 69 % des internautes déclarent connaître les risques et les contourner en utilisant différentes techniques (effacer les cookies, bloquer les publicités, diversifier les adresses électroniques ou encore renseigner de fausses informations).

Comment rétablir la confiance entre les sites et les internautes ? L’enquête met en avant plusieurs leviers : le fait que le site soit connu (29%), des labels de confiance (24%), les avis des internautes (17%) ou encore une charte d’engagement du commerçant sur l’exploitation des données personnelles (27%).

Les Français surfent de plus en plus sur smartphones

Plus d'un Français sur deux surfe sur Internet avec son smartphone.

Plus d’un Français sur deux surfe sur Internet avec son smartphone.

L’étude met en évidence trois grandes évolutions marquantes des relations qu’entretiennent les Français avec le numérique :

  • plus d’un sur deux (53%) utilisent leur téléphone portable pour aller sur Internet (+10 points) et ceci dans toutes les catégories (réseaux sociaux, e-commerce, e-administration, consommation collaborative…) ;
  • les habitudes de consommation en ligne changent avec une augmentation de la consommation collaborative (+14 points) et une baisse du e-commerce (-6 points) ;
  • 17% des répondants sont équipés en objets connectés (+7 points) et 13 % évoquent un projet d’équipement d’ici à un an.

Baromètre 2016 de la confiance numérique des Français

Méthodologie

L’étude a été réalisée sur Internet par Harris Interactive du 19 au 26 septembre 2016. 1037 personnes, âgées de plus de 15 ans, ont répondu au questionnaire dont la durée moyenne était de 25-30 minutes. Le précédent baromètre qui fait office de comparaison a été effectué 18 mois plus tôt. Illustrations : infographie du baromètre.

Voir notre dossier sur le digital

comprendre enjeux transformation digital culture formations

En savoir plus
Article précédent Article suivant