Pas de développeur web, pas de site Internet. Ce féru d’informatique construit à renfort de codes et de langages informatiques des sites, applications et plateformes pour la toile. Il en assure ensuite le service après-vente.

Aux yeux des non-initiés, le développeur web peut passer pour un véritable magicien. Il est en effet capable de transformer des lignes de codes à première vue incompréhensibles en un site Internet complexe mais intuitif et agréable à regarder. Son secret ? Il parle « l’ordinateur », c’est-à-dire qu’il maîtrise des langages informatiques comme CMS, HTML ou encore Javascript. Il traduit ainsi la demande d’un client en plusieurs centaines de lignes de code pour que la machine comprenne ce qu’elle doit faire et afficher : une image en tête, un bloc de texte à droite, un lien hypertexte à gauche, etc. Ce professionnel du numérique intervient ainsi dans toutes les étapes de création d’un site Internet, de la faisabilité technique au livrable, en respectant toujours les cahiers des charges techniques et fonctionnels.

Les missions du développeur web

activites developpeur web culture formations

1- Identification des besoins et des solutions techniques

Contrairement aux idées reçues, le développeur web ne passe pas tout son temps derrière un écran, à pianoter sur son clavier. Quand il reçoit la demande d’un client, avant de foncer tête baissée, il prend le temps d’analyser les besoins. Il élabore ensuite avec le chef de projet technique une proposition technique répondant aux exigences du client mais aussi aux contraintes de temps et de budget. Il peut alors proposer de concevoir un produit sur-mesure ou d’adapter des solutions techniques déjà existantes.

2- Conception du site Internet

Cette phase de développement du produit consiste en la rédaction des lignes de code des différentes parties du site. Il arrive que les prévisions établies en amont soient confrontées à la réalité et nécessitent des adaptations et des changements dans les objectifs initiaux.

3- Phase de tests

Il est temps de passer de l’autre côté de miroir et voir ce que donnera le site version utilisateur. Le développeur web opère différents tests pour vérifier le bon fonctionnement du nouveau site ainsi que sa cohérence visuelle. Il corrige les éventuelles erreurs en collaboration avec les webdesigners et autres développeurs ayant participer au projet. Une fois le check-point validé, le site est mis en production et livré au client.

4- Aide technique et suivi

Comment ça, il y a une phase 4 ? Le client a reçu son site Internet, le web développeur a rempli le job. Pas tout à fait : l’utilisateur du futur site n’est pas forcément un expert en informatique, il a besoin d’explication pour pouvoir l’utiliser. C’est pourquoi le développeur web rédige les notices techniques d’installation et des guides d’utilisation. Il peut même être en charge de la formation du client. Il peut également assurer le service après-vente en intervenant en cas de bugs ou en apportant des mises à jour.

Un bon développeur web doit être…

competences web developpeur culture formation

…autonome. C’est peut-être ce qui lui vaut sa réputation de geek asocial… Le développeur web travaille la plupart du temps seul, devant son écran d’ordinateur, à partir d’un cahier des charges prédéfini.

… à l’écoute. Ce spécialiste du langage informatique est aussi amené à travailler en équipe avec d’autres développeurs, le chef de projet technique et des webdesigners. Il doit également être à l’écoute des attentes du client et bon pédagogue pour expliquer pourquoi il peut ou ne pas faire certaines choses.

… rigoureux. Dans le monde d’Internet, il y a deux profils : les créatifs et les techniciens. Le développeur web fait partie de la deuxième catégorie. Son travail exige en effet une grande rigueur, la moindre petite faute dans une ligne de code pouvant engendrer des bugs conséquents, parfois difficiles à corriger.

… autodidacte et capable de s’adapter. Internet étant en constante mutation, le développeur web doit se tenir au courant des dernières évolutions pour ne pas être dépassé et proposer des solutions toujours à la pointe.

Comment devenir développeur web ?

ecole developpeur web informatique cursus

Les formations de bac+2 à bac+5 en informatique ne manquent pas dans le paysage de l’enseignement supérieur français, notamment dans des écoles spécialisées ou des écoles d’ingénieurs. Ce qui peut faire la différence entre les diplômes : les stages et l’alternance. Par exemple, #SUPDEWEB propose un Bachelor (bac+3) spécialisé en développement web pour maîtriser les différents langages, les codes et les rouages de la communication et de l’user experience (UX). Des stages ponctuent les deux premières années tandis que la dernière année s’effectue en alternance. Il est possible d’acquérir une double compétence en développement mobile en poursuivant avec un M1/M2 (bac+4/+5) toujours en alternance.

Où travaille le développeur web ?

Les entreprises, les associations et même les personnes qui cherchent à développer leur personal branding… Les besoins en sites Internet sont colossaux. Les développeurs web ont ainsi de beaux jours devant eux. Ils peuvent travailler directement dans le service informatique d’une entreprise ou bien dans une agence spécialisée, comme les ESN (Entreprise des services du numérique). Ils sont également de plus en plus nombreux à se lancer en free-lance.

Evolution de carrière

Dans le cadre d’une entreprise, le développeur web pourra monter les échelons jusqu’à encadrer une équipe de développeur, en tant que directeur technique.

Combien gagne le développeur web ?

remuneration developpeur web informatique

Mélodie Moulin

Découvrez les autres métiers liés au numérique

transformation digitale ecole formation numerique web culture formations

Aller plus loin
Article précédent Article suivant