Co-fondateur de YouLoveWords, agence de production de contenus, Grégory Nicolaidis revient sur l’importance d’une stratégie de contenu pour les marques et les grandes tendances à venir.

Présentation de YouLoveWords

gregory nicolaidis importance mots contenus

En quelques phrases, quel est votre parcours ?
Gregory Nicolaidis. Je suis diplômé de l’ESCP Europe. J’ai travaillé pendant 5 ans au service marketing d’Universal Music France. Je pilotais le développement marketing d’une trentaine d’artistes. Puis je me suis lancé dans l’entrepreneuriat en créant en 2009 WeLoveWords, la première communauté dédiée à l’écrit, et en 2013 YouLoveWords, une société de production de contenus premium pour les marques.

Quelle est le rôle de YouLoveWords ?
Gregory Nicolaidis. Notre mission est d’aider les marques à raconter leurs histoires digitales en les accompagnant dans la création de contenus (vidéos, articles, infographies, cinémagraphes, etc.). Nous les aidons à séduire leur audience par du contenu.

Avec quelles marques travaillez-vous ?
Gregory Nicolaidis. Avec toutes les marques, mais principalement les grands comptes (banque, assurance, santé, sport, culture) ainsi que les start-up ambitieuses ayant besoin de rapidement gagner en notoriété, de générer des leads ou de doper leur engagement.

Quels profils recherchez-vous en tant que rédacteur freelance ?
Gregory Nicolaidis. Les profils qui travaillent avec nous viennent de tout horizon. Nous aimons la diversité et valorisons à la fois les étudiants en école d’art et les journalistes financiers expert de la Flat Tax ! Nous cherchons l’alchimie entre nos clients et nos talents et, pour cela, nous aimons créer de beaux accidents.

Quels sont vos futurs projets pour You Love Words ?
Gregory Nicolaidis. Nous lançons notre nouvelle plateforme de production en septembre, l’outil dont les marques ont besoin pour leur content factory. Can’t wait !

L’importance d’une stratégie de contenus pour les marques

Gregory nicolaidis contenus importance

L’écrit est-il toujours l’oublié d’Internet ? Les mots sont-ils, selon vous, toujours aussi importants dans une société de l’image ?
Gregory Nicolaidis. Les mots ont une place à part. Ils sont parfois sous-considérés par rapport aux contenus visuels, avec l’avènement de YouTube et de la vidéo. Cependant, ils restent un outil redoutable pour optimiser son référencement naturel et favoriser son storytelling. Par ailleurs, les formules courtes et accrocheuses font fureur sur les réseaux sociaux. Enfin, les marques sont de plus en plus demandeuses de l’UX Writing, c’est-à-dire la capacité à rédiger des contenus rédactionnels tournés vers la réalisation d’objectifs précis.

Quelle est la place du contenu pour les marques ?
Gregory Nicolaidis. Une place encore majeure. Les marques veulent se positionner par leur ton de voix, leurs prises de parole et leurs contenus créatifs. Les marques qui connaissent le plus de succès l’ont compris et jouent sur ces codes.

A trop créer du contenu, ne va-t-il pas y avoir un rejet comme ce fut le cas pour les publicités ? Comment se démarquer et attirer l’attention si toutes les marques créent du contenu ?
Gregory Nicolaidis. Il faut savoir doser qualité et quantité. Si les contenus produits répondent à une vraie logique et apportent de la valeur, il n’y a pas de problème. Les marques doivent définir leur territoire de marque et ensuite le préempter en produisant des contenus dédiés à un rythme soutenu. C’est la clé du succès et c’est notre vocation : créer des content factory premium.

Quels sont les types de contenu les plus demandés et efficaces ?
Gregory Nicolaidis. Les marques qui réussissent le plus leur stratégie de contenus panachent leur production. Elles définissent un calendrier ambitieux qui mélange contenus rédactionnels, vidéos courtes et dynamiques pour les réseaux sociaux, podcasts pour séduire d’autres cibles, livres blancs et études de cas à haute valeur ajoutée pour recruter de nouveaux clients.

Quels sont les tendances à venir ?
Gregory Nicolaidis. L’UX Writing déboule à toute vitesse, les formats de vidéo courtes et animées vont continuer d’éclore sur les réseaux sociaux, les guides ou autres livres blancs bien tournés et maquettés ont encore de belles heures devant eux. Pour finir les landing pages bien construites (pour la génération de leads) ont la côte !

Propos recueillis par Mélodie Moulin

Découvrez le témoignage d'autres experts de la communication

temoignages expert communication culture formations

A lire dans nos dossiers
Article précédent Article suivant