Vous n’avez pas de formation ou souhaitez en changer ? La rentrée de mars vous permet de ne pas attendre septembre pour vous réorienter. Une alternative qui possède de nombreux avantages comme l’expliquent les étudiants

Mis en place il y a plusieurs années par de nombreux établissements d’enseignement supérieur, la rentrée de mars permet, comme son nom l’indique, aux étudiants de commencer une formation à partir de mars. Du fait de ce décalage dans le calendrier, le programme est le même qu’avec une rentrée classique mais suivi sur une durée plus courte (environ 4 mois). Les étudiants rattrapent ainsi en quelques semaines l’équivalent d’une année scolaire et peuvent poursuivre leurs études en année supérieure dès septembre, sans avoir perdu de temps. Une aubaine pour les jeunes en réorientation ! Si cette solution ne remplace pas le cursus classique, elle n’est pas dénuée d’avantages.

1- Ne pas perdre une année

En choisissant la rentrée de mars, appelée aussi la rentrée décalée, vous rattrapez l’équivalent d’une année scolaire en seulement 4 mois. Après un stage pendant l’été, vous rejoignez les autres étudiants en année supérieure sans perdre de temps.

« Après le bac, j’ai intégré une école d’ingénieurs mais ça ne m’a pas plu du tout. J’ai décidé de m’orienter dans le journaliste et j’ai trouvé l’IEJ Paris qui faisait une rentrée de mars. Cette rentrée décalée m’a permis de me réorienter dans perdre un an. C’était important pour moi de reprendre les études rapidement pour ne pas penser à l’échec que je venais de subir. Si j’avais dû refaire une 1re année alors que mes amis poursuivaient en 2e. Je pense que j’aurais eu un sentiment d’amertume. »
Benjamin, étudiant en 2e année à l’IEJ Paris.

2- Apprendre rapidement grâce à un petit groupe de travail

Comment rattraper l’équivalent d’une année scolaire en seulement 4 mois ? Grâce à un rythme intensif et des journées bien remplies. Une cadence soutenue donc mais tout à fait abordable grâce à une bonne organisation et des conditions de travail optimales. Par exemple, en rentrée de mars, les effectifs sont réduits ce qui permet aux intervenants de consacrer du temps à chacun des étudiants.

« Quand j’ai fait la rentrée de mars à #SUPDEWEB Paris, nous étions une promotion de 7 étudiants. C’était une situation idéale car les intervenants avaient le temps de bien nous expliquer. C’est comme si nous avions des cours particuliers. Nous avons rejoint les autres étudiants comme si nous avions eu les mêmes cours. »
Prune, étudiante en M2 à #SUPDEWEB Paris

3- Être encore plus motivé pour réussir

Faire une rentrée de mars est généralement synonyme d’une réorientation et intervient après un sentiment d’échec. Le choix de la nouvelle formation est alors réfléchi. Les étudiants savent alors ce qu’ils veulent vraiment et montrent une forte motivation, avec des taux de réussite importants.

« En faisant une rentrée décalée, on a encore plus la rage de réussir. On pense, au départ, partir avec moins de chance que les autres, mais c’est totalement faux ! On a encore plus envie de se dépasser et de prouver qu’on mérite notre place. En quatre mois, nous avions tous rattrapé le niveau des autres étudiants. »
Ana-Séréna, diplômé de l’IEJ Paris, journaliste à C à Vous.

Mélodie Moulin

Article précédent Article suivant