Consultant en communication, Emmanuel Chila propose un spectacle d’un genre nouveau que nous sommes allés voir : un mélange entre un show humoristique et une conférence sur l’art de la communication interpersonnelle. Le but : revoir sa manière de converser avec les autres sans se prendre la tête.

Un One Man Conf’ Show ? A première vue, difficile de savoir à quel type de représentation nous allons assister. Est-ce un spectacle d’humour ou bien une conférence avec tout ce qu’il y a de plus sérieux ? A priori, un peu des deux. Quelques instants avant le début, la scène de la Comédie de Paris donne peu d’indices : un tabouret haut pour seul mobilier et une image de présentation sur l’écran du fond. Puis, les lumières de la salle s’éteignent, une musique remplace le bourdonnement des conversations. Emmanuel Chila fait son entrée en esquissant quelques pas de danse. Avec son petit air de Damon Wayans, le jeune homme entame la conversation avec une petite anecdote de son enfance. Les premiers sourires, les premiers rires mêmes, s’échappent de la bouche des spectateurs. Pas de doute, « Allez vous faire communiquer » est bien un one man show.

Emmanuel Chila communiquer affiche

Une conférence sur l’art de communiquer…

Très vite, l’écran qui couvre le fond de la scène change de couleurs. L’affiche laisse place à… des slides de présentation. Nous voilà emprisonnés dans un cours d’1h30 pour apprendre à communiquer avec les autres. Un cours en huit points pour amener à se comprendre et à comprendre les autres. Le tout avec un prof bien particulier : un prof qui fait des blagues, qui racontent ses expériences et n’hésitent pas à décrire des scènes très personnelles de sa vie. Un prof qui danse aussi ! Bref, on aimerait que toutes les conférences soient aussi attrayantes, interactives et impliquantes. A maintes reprises, le coach en prise de parole demandera au « master of light » d’éclairer la salle pour voir son public, lui poser des questions, observer ses réactions et, de temps en temps, lui proposer de venir faire une expérience sur scène.

Emmanuel Chila, coach en prise de parole, se présente devant une salle comble pour nous parler de sa passion : la communication. Un élément qui est le fil conducteur de sa vie pourtant plutôt éclectique (tantôt animateur, blogueur, auteur, chef d’entreprise, consultant en communication, formateur, etc.). Son objectif ce soir ? Partager avec nous ce qu’il a appris sur la communication. « On ne nous apprend nulle part à communiquer. Même à l’école, on part du principe qu’à partir du moment où l’on sait parler, c’est qu’on sait communiquer. C’est pourtant quelque chose qui se travaille », explique-t-il après le spectacle. Si les anecdotes racontées son plus de l’ordre de la vie personnelle, l’expert en communication ne cache pas sa volonté de transposer son spectacle à destination des entreprises.

… avec tous les codes d’un show humoristique

Communiquer Emmanuel Chila

Ne croyez pas qu’il y a eu erreur sur la marchandise. Nous assistons pourtant bel et bien à un one man show. Si Emmanuel Chila fait ses premiers pas sur les planches, il est à l’aise comme un poisson dans l’eau. Ce consultant en communication a l’art de raconter des scènes comme si on y était. Il sait aussi très bien improviser en fonction des réactions du public, avec toujours la petite répartie qui va bien. Quant à ses anecdotes, elles ont le don de nous toucher tout en nous incitant à nous moquer gentiment de nous-mêmes.

Au terme du spectacle, on ressort donc détendu, le sourire aux lèvres tout en ayant l’impression d’avoir appris sur soi et sur les autres. A peine les portes de l’établissement franchies, on ressent un fort désir de mettre en application nos nouveaux principes. Une chose est sûre, le lendemain au bureau, on s’aperçoit que le spectacle pourrait aussi faire du bien à nos collaborateurs et l’on voit l’importance de la communication interne d’un tout nouvel œil.

Pour cette première saison, plusieurs dates sont prévues à Paris (16 novembre et 13 décembre), à Lille (9 novembre), à Marseille (19 novembre), à Lyon (4 décembre) et à Tunis (4 décembre).

Mélodie Moulin

Article précédent Article suivant